La Roche au Démon
     
Jean-Marc Ligny

La Roche au Démon

Meurtres rituels en Bretagne

120 x 200 mm, livre broché, livre broché
octobre 2016
12,90 €
ISBN 978-3-8313-2943-4

Commander sur Amazon


Pour Erwann Le Tallec, inspecteur à la SRPJ de Rennes, cela ne fait plus aucun doute : ce quatrième cadavre, nu et torturé, attaché contre un menhir, est bien l’œuvre d’un tueur en série, d’un déséquilibré. Et cette série macabre ne s’arrête pas là… Au nom de quel dieu fou, de quel rituel tortueux ce tueur insensé sacrifie-t-il des hommes au pied des mégalithes ? Car les victimes ne sont que des hommes quadragénaires… Pressés par leurs supérieurs et par les médias – car la saison touristique approche en Bretagne –, Erwann Le Tallec et sa coéquipière Marie Prigent vont s’immerger dans les milieux celtiques et la « matière de Bretagne » pour tenter de comprendre les motivations de ce tueur mystérieux afin de l’appréhender au plus vite.

Jusqu’où ira-t-il ? Et pourquoi uniquement des hommes ? Les légendes, mythes et symboles du monde celte vont-ils ouvrir des pistes ? Et si la vérité était… ailleurs ?

Malheureusement, les morts ne parlent pas… Car eux aussi en auraient des choses à dire.
Jean-Marc Ligny

Jean-Marc Ligny

Né à Paris en 1956 et vivant dans le Morbihan, Jean-Marc Ligny a commencé à écrire très tôt, à l’âge de 20 ans, optant d’emblée pour son domaine de prédilection : la science-fiction. À 23 ans, il publie son premier roman, Temps blancs, qui lui vaudra un passage à Apostrophes, la célèbre émission littéraire de Bernard Pivot. Trente-cinq ans et une quarantaine de romans plus tard, il s’est vu décerner tous les principaux prix dans ce domaine, et certains de ses romans ont été publiés à l’étranger, notamment en Allemagne et en Chine. Son affinité pour la science-fiction ne l’a pas empêché d’explorer d’autres domaines littéraires, tels que le fantastique ou le polar, avec deux Poulpes à son actif. Il a également écrit une quinzaine de romans à destination de la jeunesse. Et quand il n’écrit pas, il traduit… Cette fois, il s’est plongé dans la culture bretonne, la mythologie celtique et les mystères des mégalithes pour suivre les traces d’un tueur qui n’est peut-être pas ce qu’il paraît être.