Grandir à Lyon dans les années 1960 et 1970
     
Jocelyne Fonlupt-Kilic

Grandir à Lyon dans les années 1960 et 1970

64 pages, 165 x 240 mm, couverture souple, broché cousu, nombreuses illustrations et photos
avril 2012
13,10 €
ISBN 978-3-8313-2616-7

Commander sur Amazon


Lyon, ce n’est pas seulement une ville, mais aussi un parler et un art de vivre. C’est Guignol et Gnafron, le souvenir des « canuts » de la Croix-Rousse, Fourvière et le quartier très catholique d’Ainay. Ce sont ces toits moins pentus que ceux du nord de la Loire, ces façades d’immeubles légèrement colorées longeant une Saône paresseuse et un Rhône tumultueux, ces tunnels qui transpercent nos collines… Ce sont ces « canits » (bistrots) où l’on se délecte d’un pot de beaujolais entre amis, ces « bouchons » où l’on s’offre un petit « mâchon ». Mais aussi quatre campus urbains, une biennale d’art contemporain et une de danse, la fête des Lumières, le festival annuel Quai du polar, celui de Fourvière… Nés dans les années 1960, nous y avons vécu une époque profondément empreinte de changements, entre premiers pas sur la Lune et révoltes de Mai 68. La mode raccourcit, la musique étourdit et tous les rêves sont permis…
Jocelyne Fonlupt-Kilic

Jocelyne Fonlupt-Kilic

Amoureuse de Paris où elle vit depuis 1974, Jocelyne Fonlupt est née en 1950 à Lyon dans une famille ouvrière. Après des études de droit vite interrompues, elle a exercé de nombreux métiers. Aujourd’hui réviseuse aux ASH – hebdomadaire de la presse spécialisée –, elle pige en outre régulièrement pour Les Jeux de Maxi et Carrefour savoirs, dans lesquels elle a aussi publié des énigmes policières. Une de ses nouvelles – D’Espagne ou d’ailleurs – a paru aux éditions caennaises C’est quoi ce Baz… art ? Ses nombreux voyages, tant en France qu’à l’étranger, lui permettent d’assouvir sa passion pour la photo et de satisfaire son besoin d’altérité.